Accueil du siteLe suivi sanitaireAgents sanitaires
Les interventions sanitaires dans le département de l’Eure en 2005
dimanche 23 avril 2006
par Raphaël Lopez
popularité : 1%

Durant l’année 2005, 78 visites sanitaires ont été effectuées par les agents sanitaires sur demande de la DDSV pour les raisons suivantes :

 

  • 32 pour un suivi de loque américaine
  • 5 pour une vente de ruche ou rucher
  • 5 pour l’attribution d’une carte pastorale
  • 20 dans le cadre du réseau prospectif
  • 16 pour raisons diverses
  • JPG - 27.6 ko
    répartition des visites sanitaires 2005

 

Nous pouvons noter que près de la moitié des visites sanitaires ont été effectuées dans le cadre d’un suivi de loque américaine, soit 41%.

 

Il ne faut bien entendu pas conclure hâtivement et dire que près d’une ruche ou rucher sur deux est atteint de loque américaine, il s’agit d’un suivi de loque américaine et non de la présence de loque américaine.

 

En effet, lorsque l’existence d’une maladie réputée contagieuse des abeilles est confirmée dans un rucher, sur proposition de la DDSV, le préfet prend une APDI (Arrêté Portant Déclaration d’Infection). Cet arrêté détermine pour chaque foyer de maladie :

 

 Une zone de séquestration :

La totalité du rucher, c’est à dire l’unité sanitaire où la maladie a été constatée (aucun mouvement de ruches sous APDI, désinfection systématique du matériel d’intervention)

 

 Une zone d’observation  :

Le territoire situé à la périphérie de la zone de séquestration et délimité par un rayon de 5 Km (3 Km pour l’UE dans le cas de la loque américaine).

 

 

C’est donc cette zone d’observation qui a fait l’objet de suivis de loque américaine.

 

Le tableau ci-après recense par commune les différentes interventions :

JPG - 68 ko
Les interventions

 

 

Les données recueillies durant l’année 2005 ne permettent pas de donner plus de précision sur le nombre de foyers loqueux découverts, de ruchers ayant reçu un traitement médicamenteux, voire de ruchers brûlés car non traitables, nous espérons que les données 2006 fourniront plus de détails pour une analyse plus fine de la situation sanitaire dans le département de l’Eure.

 

Les cartes du département de l’Eure ci-après montrent d’une part par commune le nombre de visites sanitaires effectuées et d’autre part le nombre de suivis de loques américaines :

JPG - 82.5 ko
La répartition des visites dans le département
JPG - 82.2 ko
Le suivi de Loque Américaine dans le département

 

Le département de l’Eure est vaste, et sans être alarmiste, nous savons tous que la loque américaine est présente sur l’ensemble du territoire. Nous ne le répèterons jamais assez, la loque américaine n’est pas une maladie honteuse, et qui plus est, elle est une maladie à déclaration obligatoire, ne pas la déclarer, par ignorance ou par stupidité, ne rien faire, c’est se moquer de ses voisins apiculteurs, les ignorer et les exposer à ce qu’ils aient un jour la loque américaine.

 

Lorsqu’une ruche ne va pas bien, c’est l’ensemble du rucher qui doit être considéré, et dans ce cas, si vous constatez que quelque « chose » ne va pas, faites appel à un agent sanitaire qui saura vous conseiller.

 

Soyons vigilants, un nouveau fléau se pointe à l’horizon, Aethina Tumida, .le petit coléoptère de la ruche, plus redoutable que la loque américaine, seul l’avenir nous le dira. Tous ensemble, nous pourrons le combattre, tout seul, nous le subirons et ses effets dévastateurs seront considérables.

 

Pour avoir une idée plus réaliste de ce petit coléoptère de la ruche, nous vous invitons à visualiser les deux clips vidéo en cliquant sur le lien ci-après :

 

visionner le clip : Le petit coléoptère Aethina tumida

 

Si nous voulons transmettre un jour à nos enfants cette héritage, cette belle passion que nous avons à élever ces magnifiques insectes, c’est maintenant qu’il faut réagir, après, il sera trop tard.

 

 

Un début de sagesse ?

 

oui, pourquoi pas !.

 

 

Répondre à cet article