Accueil du siteLe suivi sanitaireFiches pratiques
   
Articles publiés dans cette rubrique
mercredi 12 novembre 2008
par David
Les traitements contre le varroa dans l’Eure
Questions réponses
D’après un exposé de Jean Paul Faucon lors de la journée de vulgarisation de février organisée par nos amis du SAHN
Faut il traiter contre le varroa ? Oui, obligatoirement. Certains apiculteurs font le choix de ne pas traiter contre varroa et leur argument est qu’il ne constatent pas de pertes hivernales anormales ou d’effondrement soudains de colonies. Il faut malheureusement considérer que ces apiculteurs ont de la chance et laisse une lourde épée de Damoclès au dessus de leur ruches. Jusqu’ici leurs populations de varroas n’ont pas atteint un seuil létal pour les colonies, mais sans (...)

lire la suite de l'article
dimanche 29 avril 2007
par David
Traitements varroa : attention à ne pas faire n’importe quoi !
En questions réponses
Un certain nombre d’apiculteurs est tenté de fabriquer soi-même des traitements contre la varroase. Cette pratique, nous allons le voir, présente des risques non négligeables. Les motivations de ces bricolages sont souvent économiques, ces apiculteurs estimant que les médicaments actuellement disponibles sont trop onéreux.
Qu’est-ce qu’un dossier d’AMM ?
Pour pouvoir être mis sur le marché, le fabriquant d’un médicament doit présenter à l’agence nationale du médicament véterinaire un volumineux dossier d’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Dans ce dossier, le fabriquant doit (...)

lire la suite de l'article
vendredi 27 avril 2007
par David
Pourquoi traiter contre le varroa ?
En questions réponses
D’après une présentation de Jean Paul Faucon lors de la journée de vulgarisation de février organisée par nos amis du SAHN.
Quel est l’impact du varroa sur les colonies ?
Varroa sape la santé de la colonie à plusieurs niveaux :
En pompant l’hémolymphe des abeilles, il les affaiblit, réduit leurs capacités de résistance, réduit leur durée de vie et au final réduit le travail qu’elles sont capables de fournir. En pratique, il affaiblit les colonies et réduit les récoltes.
Il favorise l’apparition d’autres maladies : loque américaine, loque européenne, mycoses... Il agit, d’une part, (...)

lire la suite de l'article
jeudi 6 octobre 2005
par Raphaël Lopez
Le petit colèoptère de la ruche - Aethina Tumida
Cette fiche est distribuée gratuitement par le Ministère de l’Agriculture à l’ensemble des apiculteurs francais.
Elle provient de la revue La Santé de l’Abeille.
Document à télécharger :

lire la suite de l'article
lundi 3 octobre 2005
par René Garnier
Utilisation de l’Acide Oxalique dans le traitement de la Varroase
L’acide oxalique étant inscrit à l’annexe II du règlement CEE n° 2377/92, l’apiculteur pourra l’acheter directement et l’utiliser sous sa propre responsabilité. Son utilisation et les conditions de traitement devront être inscrites dans le carnet d’élevage. Ce traitement ponctuel ne détruisant pas les varroas dans le couvain, est efficace pendant la période d’arrêt de la ponte. Vous trouverez dans les revues apicoles différents modes d’application. Compte tenu de sa facilité d’utilisation, nous conseillons la méthode par dégouttement. Mode d’emploi : Préparer une solution avec 35 (...)

lire la suite de l'article
lundi 3 octobre 2005
par René Garnier
Contrôle d’infestation de la Varroase par estimation
Il est conseillé d’équiper vos ruches de plateaux détecteurs de varroas.
A défaut, un lange graissé pourra être glissé sur le plateau.
En dehors des périodes de traitement, comptabiliser quotidiennement pendant plusieurs jours les varroas tombés sur le plateau par mort naturelle.
Faire la moyenne par jour.
Nombre de varroas/jour X 120 = nombre approximatif de varroas dans la ruche. Plusieurs centaines de varroas sur une colonie en hivernage est préoccupant.
Si ces abeilles d’hiver sont affaiblies par le parasitage du varroa, les conditions d’élevage des jeunes abeilles au printemps (...)

lire la suite de l'article